Le droit à l’avortement n’est jamais acquis et il faut continuer à le défendre, en France et partout dans le monde. Vendredi 28 septembre, Journée mondiale du droit à l’avortement, Osez le Féminisme ! se mobilisera dans toute la France, avec le collectif « Avortement les femmes décident » pour exiger que l’ensemble des pays européens garantisse ce droit fondamental pour toutes les femmes.

En France, Simone Veil est entrée au Panthéon cette année, 43 ans après la légalisation de l’avortement en 1975, et pourtant ! Le droit à l’avortement est toujours menacé : fermeture du Planning familial à Maubeuge, services d’orthogénie hospitaliers fermés par manque de moyens et/ou défection de médecins exerçant leur « clause de conscience » comme à Bailleul, Fougères… Le 11 septembre, Bertrand de Rochambeau, président du SYNGOF (Syndicat National des Gynécologues et Obstétriciens de France) a osé qualifier l’avortement d’homicide. Alors que l’entrave à l’IVG est un délit, nous condamnons fermement cette propagande anti-IVG proférée par un représentant national de la profession censée accompagner les femmes dans la maîtrise de leur fécondité. Nous réaffirmons que l’IVG est un droit fondamental pour les femmes, pour décider de nos vies.

« Mon corps mon choix ! »

Partout dans le monde, 2018 a été une année riche en mobilisations féministes pour obtenir ou défendre le droit à l’avortement. En Irlande, une victoire par référendum a été obtenue en mai 2018, et le droit à l’avortement a été promulgué le 18 septembre après des décennies de lutte. Mais en Europe, l’avortement est toujours interdit à Malte, en Andorre, en Pologne, il est très difficile en Italie où 70% des médecins refusent aux femmes l’accès à l’IVG en exerçant leur « clause de conscience »…

En Argentine, une mobilisation massive de millions d’Argentines a permis au projet de loi de passer in extremis à l’Assemblée, mais a été bloqué au Sénat, à cause de la campagne anti-IVG orchestrée par le pape et les institutions chrétiennes et réactionnaires du pays.  

Nous exigeons en France :

  • La suppression de la clause de conscience spécifique à l’IVG pour tou.te.s les professionnel.le.s de santé
  • Des moyens financiers pour les centres et services d’orthogénie pour que le droit à l’avortement soit réellement effectif sur tout le territoire.
  • La formation aux techniques d’avortement et à l’accompagnement dans la formation initiale des professionnel/les de santé ;
  • L’application de la loi pénalisant l’entrave à l’IVG, y compris sur Internet.
  • Des campagnes d’information tous publics, et une éducation à la vie sexuelle pour pouvoir parler de l’avortement sans tabou ni jugement.

Au niveau européen, nous réclamons :

  • La dépénalisation de l’avortement dans tous les pays membres et l’inscription du droit à l’avortement dans la charte européenne des droits fondamentaux.
  • Une harmonisation des délais légaux sur les pays les plus progressistes.
  • A Paris, OLF 75 appelle au rassemblement avec le Collectif « Avortement les femmes décident ». RDV à 18h30 à Bastille. A 20h, projection du documentaire « Les croisés de l’avortement » et débat avec des activistes de différents pays : Salle Traversière, Paris 12ème.
  • A Rennes, OLF 35 appelle au rassemblement avec le Planning Familial et les Effronté-e-s, place de la Mairie à 18h.

  • A Metz, OLF 57 et la commission Femmes de Solidaire investiront les rues (tracts, quizz…).

  • A Toulouse, OLF 31 et le Collectif « Avortement les femmes décident » appellent à une manifestation à 17h30 place Saint-Cyprien. Elle sera suivie par une soirée festive, 20h30 à la Bourse du Travail.

  • A Nancy, OLF 54 organise une projection-débat du film « L’une chante l’autre pas » d’Agnès Varda, rendez-vous au Caméo à 20h.

  • A Lyon, OLF 69 sera présente à la manifestation place de la l’Opéra à 18h.

  • A Strasbourg, OLF 67 sera présente au rassemblement place Kléber à 18h.
  • A Clermont-Ferrand, OLF 63 appelle au rassemblement avec l’UNEF, la CGT, Solidaires et Nuit Debout à 18h Place de Jaude.

  • A Besançon, OLF 25 accrochera des cintres et des affiches dans le centre-ville.

  • A Tours, OLF 37 appelle au rassemblement organisé par le Réseau Féministe 37 le vendredi 28 de 17h à 18h Place Jean Jaurès.

  • A Montpellier, OLF 34 organise le 29 septembre de 14h à 17h des tractages et vous propose de répondre à un questionnaire sur la place de la Comédie.