En cette journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, Osez le Féminisme ! rappelle que les lesbiennes existent et que nous avons aussi le droit d’être visibles.

Osez le Féminisme ! se mobilise tous les ans pour dénoncer les violences contre les femmes lesbiennes. Préjugés, insultes, agressions psychologiques et physiques, viols dits “correctifs”… Cette année encore a débuté tristement : deux couples de jeunes femmes ont été agressés. Le harcèlement contre les lesbiennes est incessant, et les contraint à la clandestinité. Impossible de se promener dans la rue à deux sans avoir à subir et supporter les remarques, les insultes des hommes qui n’acceptent pas que des femmes puissent se passer d’un pénis pour vivre leur vie sexuelle et amoureuse. Cette vision très phallocentrée des rapports entre êtres humains implique qu’il n’y aurait de sexualité acceptable (et existante !) que l’hétérosexualité, et nie donc la liberté des femmes de s’aimer entre elles.

Ces violences sont spécifiques : à la fois misogynes et homophobes, c’est la raison pour laquelle nous parlons de lesbophobie.

La lesbophobie tue. Il est inadmissible que les femmes lesbiennes soient les grandes oubliées de cette journée internationale, et plus largement de notre société. Pour le respect des droits de toutes les femmes, Osez Le Féminisme ! rappelle l’urgence de mener une vraie politique d’éducation à l’égalité et de lutte contre les stéréotypes et les discriminations.

Ce combat pour l’égalité doit aussi passer par l’ouverture de la PMA pour toutes les femmes, qui ne doit plus être restreinte aux seules femmes mariées hétérosexuelles. C’est une revendication récurrente de notre association : l’ancien président Hollande l’avait promis en 2012, l’actuel président Macron ne voyait pas en 2017 “de justification juridique pour que la PMA se soit pas ouverte” aux couples lesbiens. En effet, c’est bien une discrimination d’Etat – normalement garant de l’égalité des droits civils –  basée sur la sexualité que de maintenir cette interdiction.

Osez le Féminisme ! souhaite rappeler l’Etat à ses responsabilités et le Président Macron à sa grande cause pour l’égalité entre les femmes et les hommes.
Il n’y aura pas d’égalité tant que des femmes ne pourront pas accéder à une technique médicale déjà offerte aux couples hétérosexuels.
Il n’y aura pas d’égalité tant que les femmes lesbiennes continueront d’être harcelées et agressées.
Il n’y aura pas d’égalité tant que l’on ne déconstruira pas les préjugés qui pèsent sur toutes nos sexualités.

Retrouvez tous les visuels « La Lesbophobie tue » sur notre page Facebook.