Depuis sa création, Osez le Féminisme ! lutte tous les jours contre les violences masculines : au travail, dans la rue, dans la sphère familiale ou médicale…. L’égalité n’est possible qu’en mettant fin aux violences massives commises contre les femmes et les enfants, ainsi qu’au système organisant l’impunité des agresseurs. Harcèlement sexuel, agressions, viols, pédocriminalité, proxénétisme et traite, féminicides ; les violences sont multiples, leur éradication demande un engagement sans faille.

Le 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences masculines sert de point de ralliement à la mobilisation féministe.

Cette année encore, Osez le Féminisme ! organisera des événements partout en France le week-end du 24 et 25 novembre, et sera présente à la manifestation parisienne du samedi pour continuer à porter haut et fort ce combat.

Les derniers mois ont été marqués par des prises de parole courageuses dénonçant les multiples violences subies. Un an après #MeToo, les réponses et les moyens se font attendre et ne répondent pas à l’urgence de protéger les femmes. Alors qu’en 2017, le gouvernement annonçait faire de la lutte contre les violences faites aux femmes sa priorité, nous n’avons pu que constater le manque cruel des moyens : formation des professionnel·les de police, justice et médecine sur le continuum des violences et leur prise en charge, moyens dédiés aux associations accompagnant les victimes, éducation non sexiste… Osez le Féminisme ! propose depuis longtemps des solutions, et réclame plus que jamais leur mise en oeuvre.

  • 225 000 femmes victimes de violence physique et/ou sexuelle par le conjoint ou ex-conjoint
  • 1% des violeurs condamnés
  • 1 femmes tuée tous les 3 jours et demi sous les coups de son conjoint

Ces chiffres ne sont pas ceux de faits divers, pas plus qu’une fatalité. Ils montrent au contraire la responsabilité d’une société qui, en acceptant le patriarcat, protège les agresseurs.

Nous ne nous résignerons jamais à ce que les inégalités et la haine fassent de si nombreuses victimes. Les militant.es d’Osez le Féminisme ! seront mobilisé.e.s partout en France et en Suisse jusqu’à l’abolition des violences patriarcales.

Retrouvez la mobilisation d’Osez le Féminisme ! sur cette carte.

Sources :

  • Enquête CVS, Insee-ONDRP-SSMSI, 2012-2017
  •  93 000 viol ou tentatives de viol sur femmes majeures selon l’enquête CVS de 2017 (Insee/ ONDRP, Interstats, Ministère de l’Intérieur + 1012 condamnations pour viol en 2016 selon le Ministère de la Justice et dans la lettre de l’ONDRP)
  • Ministère de l’Intérieur, Délégation aux victimes, 2016