La revue de presse de avril-mai 2020 d’Osez le Féminisme !


LES FEMMES EN TEMPS DE CRISE SANITAIRE

Prostitution: Avec le Mouvement du Nid, nous avons co-signé un Communiqué de Presse où nous demandons 3 garanties “droits et dignité”, pour ne laisser personne sous le seuil de pauvreté.

Travail des migrant.e.s: “Si certaines d’entre nous n’ont pas encore compris que nous vivons dans un monde globalisé, l’ampleur de cette crise doit servir de preuve.” Nous avons traduit un texte du Réseau européen des femmes migrantes (ENOMW), qui nous offre une perspective féministe du “monde d’après” le virus.

Santé Mentale: Nous avons crée un espace où nous femmes pouvons exprimer nos inquiétudes, frustrations et colères envers la situation actuelle. Pour partager vos expériences avec les militantes en toute bienveillance, utilisez le hashtag #SoeursConfinées comme sur ces posts TwitterFacebook et Instagram.

Pour voir l’interview de Céline Piques sur la charge mentale des femmes pendant le confinement, c’est par ici !


CAMPAGNES NUMÉRIQUES

Confiné.e.s mais toujours révolté.e.s. Pour les deux campagnes numériques que nous avons lancé, beaucoup de militant.e.s d’Osez le Féminisme ! ont fait preuve de courage et de créativité. Encore un grand Merci à tout.e.s celles et ceux qui se sont engagé.e.s avec nous!

4 ans de la loi du 13 avril 2016 contre le système prostitutionnel et accompagnement des personnes en situation de prostitution : si cette loi est une conquête fondamentale pour les droits des personnes en prostitution (90% de femmes), elle reste encore trop peu appliquée par manque de moyens et de volonté politique. Or la situation de confinement actuelle en particulier a de graves conséquences sur leurs conditions de (sur)vie, et il est urgent de réagir. Voir notre Communiqué ici.

Injustement emprisonnée en France pour “l’enlèvement” de son propre enfant en mars 2020, l’artiste franco-malienne Rokia Traoré tentait de protéger son enfant contre son père, accusé de pédocriminalité et d’inceste envers sa fille de 5 ans. Libérée après une grève de la faim et -sous contrôle judiciaire-, le combat continue maintenant pour que Rokia Traoré puisse obtenir la garde de sa fille. Un combat contre un système judiciaire raciste et sexiste.


LES FRANGINES

Les Frangines, c’est un projet tout frais, tout pratique et ludique. C’est d’abord un outil, un site web, pour découvrir TOUT sur la sexualité des femmes. Un site féministe, bienveillant, interactif, nécessaire pour toutes les jeunes filles et hautement conseillé pour les femmes. On déconstruit les mythes, on apprend ludiquement.

Sur ce sujet, vous pouviez nous retrouver ici et ici !


NAISSANCES LESBIENNES

Naissances Lesbiennes est un livre rassemblant 25 témoignages écrits et illustrés par des femmes. Chacune retrace son parcours particulier dans la découverte de leur lesbianisme.

Le livre, au départ personnel, s’adresse à tous et à toutes: il veut rendre visible une sexualité encore négligée dans la culture, les médias et la vie publique. 

Le livre a été entièrement financé (et même plus que prévu ! ) grâce aux dons de militant.e.s sur Ulule. Nous organisons une soirée de lancement fin Juin, ainsi que sa sortie dans plus de 20 librairies en France !



JOURNAL 51 – MISOGYNIE DANS LA PSYCHANALYSE

Ce numéro propose un dossier décryptant la vision patriarcale et misogyne de la psychanalyse : le phallus y est érigé en totem, le sexe des femmes y est haï ou nié, la haine des femmes et des mères y est omniprésente, la pédocriminalité y est légitimée. A rebours des dogmes de la psychanalyse, nous vous donnons des pistes de ce que serait une prise en charge féministe de la santé mentale des femmes.


LE TRAVAIL GRATUIT DES MÈRES

Durant le confinement, les inégalités de répartition de tâches à la maison se sont creusées. Les femmes ont accompli des triples journées : leur vie professionnelle, le travail domestique et l’école à la maison pour les enfants. Cette crise sanitaire n’a pas été l’occasion d’un meilleur partage de la charge mentale, bien au contraire. Céline Piques, porte-parole d’Osez le Féminisme !, explique pourquoi le déconfinement ne risque pas d’arranger la situation. Pour voir ses interviews sur la charge mentale des femmes pendant le confinement, c’est sur 20 Minutes et France Info !