La revue de presse de septembre-octobre 2020 d’Osez le Féminisme !

14 SEPTEMBRE : #BALANCETONBAHUT

Le 14 septembre 2020, de nombreuses collégiennes et lycéennes sont arrivées dans leurs établissements scolaires avec des tenues adaptées à la température étouffante de cette journée d’été, en sachant que beaucoup de leurs écoles se permettaient d’interdire certaines tenues jugés “inapropriées”, des tenues bien sûr exclusivement portées par les filles. On en a parlé ici et .

Tenue “Républicaine”

Les retours de ce mouvement, fièrement porté par les adolescentes, dont certaines ont été menacées d’être renvoyées chez elles si elles ne se “rhabillaient” pas, ont été insupportables. “Chacun peut comprendre qu’on vient à l’école habillé d’une façon républicaine“, a déclaré Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale. Nous avons réagi sur RTL, France Info, France Bleu ou encore France Inter.

Sondage de la Honte

Finalement, l’IFOP a eu la très mauvaise idée de commander un sondage à la suite de ce mouvement, en demandant aux français en fonction de leur tranche d’âge si selon eux différents types de tenues (exclusivement féminines) devraient être interdites en cours, le tout illustré de pictogrammes ultra sexualisés alors qu’il s’agit d’un questionnaire traitant de mineures. Célines Piques, porte-parole d’Osez le Féminisme, a débattu avec le commanditaire du sondage sur le plateau de BFM TV.

Céline Piques sur BFM TV

CÉSARS DE LA HONTE

Suite à la sacralisation scandaleuse de Roman Polanski lors des Césars 2020 comme “meilleur réalisateur”, l’Académie des Césars avait promis de se moderniser. Via notamment la création d’une Assemblée générale, qui désignerait elle-même le conseil d’administration et le bureau de l’Académie. Sauf qu’y figure Roman Polanski, qui en tant que “membre historique”, a fait la demande de garder son siège au Conseil et l’a obtenu. Les Césars de la Honte continuent. Nous avons réagi dans La Dépêche, France Inter, France Info et ELLE.


JOURNÉES DU MATRIMOINE

À l’occasion des journées du matrimoine, Osez le Féminisme ! a multiplié les événements partout en France. Toutes les antennes se sont mobilisées ! Ça a bougé à Tours, Strasbourg, Aix et à la Réunion notamment, afin de féminiser la culture et d’honorer notre matrimoine.


#BALANCETONPORN

Après une vidéo édifiante de Konbini, nous avons signalé “Jacquie et Michel”, leader de l’industrie pornographique, pour viols et proxénétisme notamment. Ce signalement a permis l’ouverture d’une enquête à l’encontre de cette société. La Voix du Nord, La Dépêche, La Provence et 20 minutes ont parlé de nous dans des articles traitant tous de la libération de la parole dans le monde du porno. Notre communiqué de presse à ce sujet ici !


4 PORNOCRIMINELS MIS EN EXAMEN

Quatre pornocriminels, dont Mathieu L. , alias Mat Hadix, et Pascal Aullitraut, alias Pascal OP, ont été mis en examen pour viols, proxénétisme aggravé et traite d’être humain aggravé. Deux sont aujourd’hui en détention provisoire, deux sont sous contrôle judiciaire. Nous espérons qu’il s’agit là du point de départ de la fin de l’impunité des violences misogynes, pédocriminelles, lesbophobes et racistes du système porno-criminel.

Ces 4 pornocriminels travaillent notamment pour Dorcel et “Jacquie et Michel”, les 2 leaders de “l’industrie” pornographique française. La parole commence à se libérer dans le monde du porno, et révèle des faits immondes, comme dans le livre Judy, Sofia, Lola et moi le décrivait.

On en a parlé , ici, ici et , et dans notre communiqué de presse !

4 pornocriminels mis en examen

CONGÉ SECOND PARENT

En septembre, le congé 2ème parent a doublé en France, passant de 14 à 28 jours. Si cela représente un premier pas, la France est néanmoins a mille lieux de beaucoup de pays d’Europe, notamment la Norvège où celui-ci est de 15 semaines. Le chemin est encore très long pour obtenir un délai acceptable de partage des tâches entre les 2 parents. Nous en avons parlé ici !


#JUSTICEPOURJULIE

Julie et sa famille avait demandé la requalification en viols sur mineure pour les 20 pompiers qui ont violé Julie entre ses 13 et 15 ans, alors qu’elle souffrait de graves problèmes de santé. Seulement 3 d’entre eux avaient été poursuivis, pour “atteinte sexuelle” seulement, ce qui implique que Julie était consentante… Les militantes féministes se sont réunis devant la Cour d’appel de Versailles ; nous avons été indignées de la décision de celle-ci, qui a finalement conseillé au juge de ne pas requalifier les viols, ni d’inculper les 17 autres pompiers agresseurs. On en a parlé ici et !


DROIT À L’IVG

En France, le droit à l’IVG est plus toléré que garanti. Clause de double conscience spécifique, interdiction des sages-femmes de pratiquer l’IVG chirurgicale, centre d’IVG qui ferment les uns après les autres… Entre 3 000 et 5 000 femmes doivent partir avorter à l’étranger chaque année. Nous avons manifesté pour le droit à l’IVG et le rallongement des délais ! On en a parlé ici, ici et .


GISÈLE HALIMI DOIT REPOSER AU PANTHÉON

En juillet dernier, la grande militante féministe et avocate Gisèle Halimi est décédée. Le Président de la République avait annoncé qu’un “hommage” à la hauteur de ses accomplissement pour les droits des femmes en France lui serait rendu. Grâce à deux procès très médiatisés, dont le fameux procès de Bobigny, Gisèle Halimi a notamment contribué à la légalisation de l’avortement en France, et à la reconnaissance du viol comme un crime, devant donc être jugé aux Assises. Nous avons communiqué sur les réseaux et manifesté au Panthéon pour demander la panthéonisation qui lui est due : l’Humanité et Ouest France nous ont cités. Aux grandes femmes, la patrie un jour reconnaissante ?

Des militantes de diverses associations devant le Panthéon en robe d’avocates pour manifester pour la Panthéonisation de Gisèle Halimi

MARKETING SEXISTE

Aujourd’hui encore, le marketing reste un secteur où le sexisme ordinaire est extrêmement présent. Marketing genré, objectification du corps des femmes pour vendre n’importe quel produit, hypersexualisation des femmes et des filles… Nous avons plusieurs fois dénoncé ces faits cet automne, comme Osez le Féminisme ! 76 pour la campagne sexiste d’un institut de beauté, ou Osez le Féminisme ! 67 qui avait mené en justice les panneaux ultra sexualisées pour “l’année de la femme” de la commune de Dannemarie.