Lundi 4 mars 2019, Marc Fesneau, ministre en charge des relations avec le Parlement, a annoncé un énième report du vote de la loi sur l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Osez le Féminisme ! s’indigne que les femmes lesbiennes soient de nouveau oubliées.

6 ans de reports et de fausses promesses

La Procréation Médicalement Assistée (PMA) est un ensemble de techniques cliniques et biologiques permettant d’accéder à la procréation. Ces pratiques médicales sont aujourd’hui toujours réservées aux seuls couples hétérosexuels. Osez le Féminisme ! défend depuis longtemps l’ouverture de ces techniques reproductives à toutes afin de supprimer une discrimination en raison de l’orientation sexuelle.

Cette extension de la PMA aux femmes lesbiennes et célibataires relève du champ de la révision de la loi bioéthique. Cette dernière, votée en 2011, attend son réexamen par le Parlement pour entrer en vigueur. En dépit du calendrier annoncé, en dépit des promesses de campagne d’Emmanuel Macron, la présentation de ce texte ne cesse d’être reportée. D’abord fixée pour 2018, puis 2019, elle est désormais repoussée à 2020.

Force est de constater une fois de plus que les droits des femmes, en particulier des femmes lesbiennes, ne sont pas une priorité politique, mais au contraire le sujet qui concentre tous les mépris et toutes les lâchetés. Ces “glissements de calendrier” incessants plongent dans la détresse des femmes, contraintes de recourir à des pratiques dangereuses pour elles et leurs enfants (rapports sexuels non désirés avec un homme, achat de sperme en dehors des circuits légaux, insémination artisanale).

Une urgence trop longtemps ignorée

Voilà de trop nombreuses années que ne cesse d’être dénoncée la discrimination injustifiable que cette différence de traitement entre les femmes lesbiennes et hétérosexuelles inscrit dans la loi. Le HCE (Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes) s’est prononcé en faveur de la #PMApourtoutes dès 2015. Le Défenseur des droits a fait de même en 2016. Le CNNE (Comité Consultatif National d’Ethique) s’est également exprimé dans ce sens en juin 2017, puis en septembre 2018.

Osez le Féminisme ! a mené campagne pour la #PMAPourToutes et a été auditionnée en 2018 lors des Etats Généraux de la bioéthique avant de lancer une pétition qui compte désormais près de 10 000 signatures (A signer !).

Il est crucial de reconnaître l’existence et les droits de toutes les familles. Nous demandons à ce que nos dirigeant.e.s tiennent leurs engagements et entérinent enfin sans plus attendre l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires.

Signez la pétition qui interpelle Emmanuel Macron et le gouvernement, #PMAPourToutes.