Ce samedi 30 mars auront lieu, partout en France, des mobilisations pour prévenir et lutter contre l’endométriose. Osez le Féminisme ! appelle à rejoindre les Endomarches et à briser les tabous qui nuisent à la santé des filles et des femmes.

Depuis plusieurs années Osez le Féminisme ! traite les problématiques liées à l’endométriose, pour sensibiliser le grand public, les soignant·e·s, et assurer aux patientes qu’elles ne sont pas seules. Nous nous appuyons pour cela sur l’expertise et la force de réseaux tels qu’EndoFrance et Info Endo, dont nous saluons une nouvelle fois le travail.

Osez le Féminisme ! appelle donc tou·te·s les féministes à rejoindre les Endomarches. La lutte pour la reconnaissance de l’endométriose et une meilleure prise en charge des patientes est un combat éminament féministe.

Les enjeux sont nombreux :

  • casser les tabous imposés aux femmes concernant leur propre corps, au premier rang desquels le tabou des règles ;
  • exiger une médecine qui prend mieux en compte les spécificités des filles et des femmes
  • sensibiliser les soignant·e·s à la prise en compte de nos douleurs
  • réclamer une recherche de pointe y compris pour les maladies qui touchent principalement les femmes.

Ces thématiques sont notamment abordées dans notre nouvelle campagne A Notre Santée ! lancée depuis quelques semaines. Une femme sur dix souffre d’endométriose, il y a urgence à agir !

Toutes ensemble, rappelons que les règles sont normales, pas la douleur.

Toutes ensemble, nous osons briser les tabous autour des règles.

Toutes ensemble, nous luttons contre l’endométriose !

Rejoignez les Endomarches !