Osez le féminisme ! et de nombreuses autres associations ont continué leur lutte contre la loi travail, dénonçant sans relâche la menace qu’elle représente pour l’égalité femmes-hommes. Les projets du gouvernement fragiliseront indéniablement les femmes sur un marché du travail qui leur est déjà défavorable et nuiront à l’égalité professionnelle.

Le nombre de victimes de violences masculines ne diminue pas en France. Les femmes qui meurent sous les coups de leur compagnon sont toujours plus nombreuses. Face à ce phénomène de violence systémique, Osez le féminisme ! se mobilise et monte au créneau pour la reconnaissance du féminicide. Parallèlement, Marlène Schiappa s’attaque au harcèlement de rue à travers l’angle controversé de la pénalisation. Enfin, l’atroce verdict d’atteinte sexuelle après le viol d’une fillette par un homme adulte met en lumière tout le sexisme dusystème judiciaire qui entretient l’impunité des agresseurs.

Face à l’actualité, nos antennes aussi ont été très actives puisque la mobilisation pour le droit à l’IVG en Europe n’était pas qu’à Paris ! Les antennes de Toulouse et Tours, ont aussi organisé des rassemblements militants qui ont fait parler d’eux dans la presse.

Dans toute la France nos antennes se sont engagées pour mettre en valeur le matrimoine de nos villes. Osez le féminisme ! Toulouse,StrasbourgTours mais encore Grenoble, ont animé les journées du matrimoine les 16 et 17 septembre. Du côté de Nantes, une action de rue a été menée pour protester contre les violences machistes.

Enfin, notre association a eu l’occasion de commenter divers sujets d’actualité. La notion de charge mentale a notamment été à nouveau débattue, tout comme l’égalité femmes – hommes en entreprise qui semble encore loin d’être assimilée. La PMA pour toutes a fait parler d’elles encore ce mois-ci et nos portes paroles sont intervenues sur le sujet. Les élections sénatoriales ont été au coeur des critiques puisqu’elles ont donné naissance à un Sénat à nouveau très inégalitaire avec seulement 102 sénatrices sur 348 élu.e.s. Quant à la santé des femmes, la création de “consultations complexes” visant spécifiquement la contraception et la prévention des MST des jeunes femmes de 15 à 18 ans, a été vivement dénoncée par Osez le féminisme ! Cette nouvelle catégorie de consultation médicale ne fait qu’accroître les inégalités femmes – hommes sur le plan médical et sexuel.

Bonne lecture !

———————

Merci et bravo à Clémentine, la volontaire en Service Civique de l’association pour la réalisation de cette revue de presse !