Macron

[Tribune] Violences infligées aux femmes : « Nous exhortons le gouvernement à revoir sa copie »

Un collectif de 100 personnalités et associations, dont Osez le Féminisme !, demande au président d’augmenter le budget alloué à la lutte contre les violences faites aux femmes. Tribune. Samedi 25 novembre, Emmanuel Macron l’a juré, les femmes seront bien la grande cause nationale de son quinquennat. Il a également annoncé son plan d’action pour lutter

[Lire la suite]

#BudgetDDF les féministes se mobilisent

Ce week-end nous apprenions avec stupeur que le gouvernement entendait baisser les subventions des associations qui luttent pour les droits des femmes, notamment les associations qui accueillent les filles et femmes victimes de violences. Des rumeurs circulaient quant au chiffrage de ces baisses de subventions : 25% ? 30% ? Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat à

[Lire la suite]

La PMA pour toutes : une loi maintenant !

Le CCNE (Conseil consultatif national d’éthique) s’est déclaré,  mardi 27 juin, dans un avis rendu public, favorable à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes lesbiennes et pour les femmes célibataires. Osez le Féminisme ! se félicite de cet avis, et rappelle que M.Macron avait promis la PMA pour toutes pendant la

[Lire la suite]

Nouveau gouvernement : une parité de façade

Emmanuel Macron l’avait promis : son gouvernement serait paritaire. Sa composition vient d’être annoncée, et effectivement, il y a 9 hommes et 9 femmes ministres, ainsi que 2 hommes et 2 femmes secrétaire d’Etat. Oui, mais… Nous comptons 9 hommes avec un ministère de pleine délégation contre 7 femmes avec la même prérogative, 2 femmes étant

[Lire la suite]

Monsieur le Président : les droits des femmes n’attendront pas !

Osez le féminisme ! s’est mobilisée pour clamer que Marine Le Pen ne serait pas notre présidente. La candidate du Front National n’est pas parvenue au pouvoir, et c’est un véritable soulagement.  Nous prenons néanmoins la mesure du travail à accomplir pour faire reculer ses idées de haine et de réaction. Si le nouveau président

[Lire la suite]