Osez le Féminisme ! vous propose d’agir, en trois étapes, pour rappeler la réalité du manspreading à la RATP.

Le manspreading, c’est quoi ?

Le manspreading ou Syndrome des Couilles de Cristal est un comportement masculin qui consiste à écarter les jambes dans les transports en commun, occupant ainsi le maximum de place, au détriment des autres voyageuses. Cet agissement est symptomatique d’un système patriarcal dans lequel les hommes font à chaque instant preuve de leur domination. L’appropriation de l’espace signifie aux femmes qu’elles y sont indésirables, c’est une première étape du continuum des violences qui s’exerce contre nous dans l’espace privé comme public. Le pictogramme madrilène n’est pas une solution miracle, mais une première initiative de prévention qui est la bienvenue et nourrit le débat. Madrid suit en cela l’exemple de New York auquel nous avions fait écho dans notre campagne Take Back The Metro en 2014. Pourtant, tout le monde ne semble pas convaincu que le manspreading est un problème.

Le déni de réalité de la RATP

Réaction RATP 20 minutes

Un message à envoyer à la RATP

On s’étonne en effet. Et on vous propose donc d’envoyer à la RATP votre témoignage sur le manspreading ou Syndrome des Couilles de Cristal.
Vous pouvez envoyer vos photos sur leur compte twitter, mais aussi
vous rendre sur le formulaire, ici : https://www.ratp.fr/contacts/client, puis copier et compléter dans la catégorie “sécurité et ambiance” (!), le message ci-dessous :

« Madame, Monsieur,

J’ai lu avec stupéfaction votre déclaration le 14 juin 2017 dans le journal 20 minutes, selon laquelle vous n’auriez pas de retour de terrain concernant le « manspreading », l’appropriation physique de l’espace par les hommes dans votre réseau. Votre service client a également twitté le 15 juin 2017 ne pas avoir reçu de “plaintes significatifs” (sic).

[PARAGRAPHE A PERSONNALISER] En tant qu’usagère je tiens donc à vous apporter le témoignage suivant : XXXXXXXX

Mais peut-être avez-vous entendu parler de ce phénomène sous son nom francophone, Le Syndrome des Couilles de Cristal. Auquel cas je tiens à vous rappeler que si la médecine n’a aucune preuve de l’explosion spontanée des parties génitales masculines, les femmes prenant les transports en commun subissent au quotidien ce phénomène d’invasion de l’espace et en apportent régulièrement des preuves en images. Je vous saurais gré de ne plus présager à l’avenir de ce que vivent les femmes dans les transports en commun. Au-delà du ridicule de la catégorie “ambiance et sécurité” dans laquelle je poste le message, je souhaite que vous traitiez enfin la problématique du sexisme dans vos infrastructures.

Cordialement,
XXXX
Usagère qui ne s’étale pas