Pour le 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, Festi’Femmes met au centre de son édition 2016… Jean-Marie Bigard. Il fallait oser.

bigard

Mettre en lumière, et au centre de l’affiche promotionnelle, un humoriste qui a fait des blagues sexistes sa marque de fabrique et qui insulte constamment les femmes dans ses skecths nous semble consternant. Au delà de la responsabilité de Mme Zayan, directrice de ce festival, qui assume ce choix déplorable, la ville de Marseille et par conséquent son maire, Jean-Claude Gaudin, partenaire principal de ce festival, est également responsable. La Ville de Marseille est d’ailleurs une récidiviste en la matière puisqu’elle avait organisé pour le 8 mars dernier, un spectacle Cabaret avec des danseuses dénudées intitulé « Plaisirs ».

Le sexisme ne nous fait pas rire et contribue à banaliser les violences machistes. Osez le féminisme ! demande à Festi’Femmes et à la Ville de Marseille de corriger leur programmation en annulant la venue de Jean-Marie Bigard pour le 8 mars et en mettant à l’honneur des initiatives positives pour les droits des femmes.

Malheureusement cette dérive détournant l’objectif de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes n’est pas isolée. Marre qu’on vous offre des roses, des réductions ou une dispense de tâches ménagères pour « votre » journée ? Osez le féminisme ! lance, lundi 22 février, un concours participatif de la palme du sexisme pour le 8 mars pour dénoncer les visuels et les actions sexistes organisés à cette occasion.

Parce qu’il vaut mieux en rire qu’en pleurer, cette compilation sera publiée sur le tumblr d’Osez le féminisme ! et le grand gagnant sera dévoilé le 4 mars prochain. Merci d’avance pour votre participation ! 

Envoyez-nous les visuels qui vous énervent à quandtuesfeministe@gmail.com