Dans un livre intitulé Elysée Off, paru le 20 avril, les journalistes Aziz Zemouri et Stéphanie Marteau relatent l’agression sexuelle d’une de leur consoeur, lors du forum économique mondial de Davos en janvier 2015. Michel Sapin, ministre des Finances, aurait à cette occasion fait “claquer l’élastique de la culotte” de la journaliste.

Non, il ne s’agit pas d’une “blague potache”, ni d’un “geste déplacé”, comme aurait tenté de l’expliquer un membre du cabinet de Michel Sapin ou bien comme l’indiquent certains journaux. Il s’agit d’une agression sexuelle, punie par la loi. En France, on estime que plus de 20% des femmes sont victimes de violences sexuelles au cours de leur vie. Ces agressions ne doivent plus être impunies.

Osez le féminisme ! s’indigne contre ce nouvel exemple du machisme qui règne dans la sphère politique, et qu’un collectif de femmes journalistes avait déjà dénoncé en mai 2015 dans une tribune intitulée «Nous, femmes journalistes politiques et victimes de sexisme…». Ce nouvel exemple est symptomatique du sentiment de toute puissance et d’impunité dans lequel certains hommes politiques se trouvent. Or, les hommes politiques ne sont pas au-dessus des lois.

Osez le féminisme ! exige donc le départ de Michel Sapin du gouvernement. Son attitude est indigne d’une fonction ministérielle, surtout quand l’un des objectifs affichés par ce gouvernement est justement de lutter contre les violences faites aux femmes.