[CP] « Osez le clito » : le street art pour libérer les sexualités des femmes, par Osez Le Féminisme ! 84

Les féministes activistes de l’association « Osez Le Féminisme ! 84 » mènent une campagne pour sur le clitoris, cet incroyable organe trop méconnu, dédié exclusivement au plaisir sexuel des femmes. En le représentant par une première opération de street art dans les rues d’Avignon en cette veille de la Fête de la Musique, nous voulons toucher un large public et bousculer les esprits. Les slogans peints au sol interpellent sur l’importance du plaisir sexuel des femmes.

Le clitoris est un organe érectile d’une dizaine de centimètres, dont 90% sont à l’intérieur du corps de la femme. Sa seule fonction est le plaisir des femmes : il possède 8000 terminaisons nerveuses, soit le double du pénis qui en contient 4000. Alors que la sexualité est au programme de SVT en quatrième et en Première, un seul éditeur de manuel scolaire représente correctement le clitoris, alors que tous représentent en détail le pénis.

L’invisibilisation de cet organe est loin d’être anodine. Une personne qui ne connaît pas son corps et la façon dont elle jouit, ne connaîtra pas son désir. Cela crée automatiquement un déséquilibre dangereux dans les rapports hétérosexuels, d’autant plus que les corps des hommes sont bien connus de tous et toutes. C’est pourquoi parler de clitoris et de plaisir est un enjeu capital de l’égalité femmes-hommes.

Dans le monde, l’OMS estime à 200 millions de nombre de filles et de femmes victimes de mutilations sexuelles, principalement en Afrique et en Inde. Chaque année ce sont environ 3 millions de fillettes africaines qui sont mutilées. On estime qu’environ 60 000 filles et femmes victimes d’excision vivent en France, et 500 000 en Europe.

Ces pratiques misogynes cruelles et torturantes n’ont aucun autre but que le contrôle de la sexualité des femmes par les hommes. Elles ont des conséquences dramatiques, à la fois sur la santé physique et psychique des femmes victimes, quand elles n’entraînent pas la mort par hémorragie – juste après l’excision ou lors des accouchements plus tard -ou par septicémie. Elles constituent une violation des Droits des filles et des femmes.

En Europe et aux États-Unis, on assiste à la montée des opérations de chirurgie « esthétique » touchant le sexe des femmes : vulvoplastie, labiaplastie, nymphoplastie, vaginoplastie « de rajeunissement »… ces opérations ont un seul objectif : réduire les femmes à de simples objets sexuels au service du plaisir violent des hommes, images fréquentes dans le système pornographe. Tout cela alimente et renforce la culture pédocriminelle de nos sociétés, où les filles sont hypersexualisées dès le plus jeune âge et les femmes forcées de se conformer à cette dangereuse injonction au jeunisme.

En France, pays de l’analphabétisme sexuel, 25% des filles de 15 ans ignorent qu’elles possèdent un clitoris… 83% des collégiennes de 4ème et 3ème n’ont aucune idée de sa fonction… alors que la majorité savent dessiner un pénis. On enferme les filles et les femmes dans l’ignorance de leur propre sexe, on leur fait croire que seuls les hommes auraient un vrai sexe et de vrais appétits sexuels… c’est un moyen de les dominer, une manifestation de la violence misogyne qui rejette la liberté sexuelle des femmes.

Osez le Féminisme ! s’était mobilisée lors de sa première campagne “Osez le Clito” en 2011, afin de lever les tabous autour de notre organe. L’antenne avignonnaise continue cet important travail de visibilisation, pour qu’enfin nos clitoris existent dans nos sexualités et dans toutes les consciences !

Des pochoirs de l’opération :

cp clitocp clito3