Loin d’être un accident, la mort d’Alexia Daval est un féminicide, un meurtre de femme en raison de son sexe. Osez Le Féminisme ! est engagée depuis 2014 pour la Reconnaissance du féminicide. Malgré les grandes déclarations à la suite du mouvement #MeToo, les discours continuent de cultiver l’impunité des agresseurs.

Osez le Féminisme ! s’engage au quotidien pour décrypter et dénoncer la stratégie des agresseurs et l’ensemble des relais sexistes sur lesquels elle s’appuie. Nous vous invitons à nous rejoindre, nombreuses et nombreux, dans cette démarche. Depuis quelques jours le traitement du meurtre d’Alexia Daval est symptomatique d’une société malade du patriarcat.

Quand Alexia Daval paraissait avoir été tuée par un inconnu dans un bois sombre (archétype “acceptable” de l’agresseur), rien ne semblait suffisant pour souligner l’horreur d’un tel crime. Dès que les aveux du mari furent connus le dénigrement de la victime a commencé, les médias ont cherché dans l’histoire du couple des explications… Comme si le féminicide pouvait trouver une raison dans autre chose que la haine sexiste. Comme si une relation protégeait des violences. Alors que 123 femmes ont été assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2016.

Cet insupportable remise en cause a été exacerbée par les interventions de la défense de Jonathann Daval. En choisissant de s’exprimer publiquement son avocat prend la responsabilité du poids de ses paroles. Ces dernières ruissellent de sexisme, de mépris pour les femmes, de tolérance envers les violences qu’elles subissent. Nous ne servirons pas de paillasson à une défense qui manque de stratégie ou de talent. Et pourtant qu’il en faut peu de talent pour défendre un agresseur.

Déresponsabiliser les hommes violents, rendre la victime coupable, nier le crime commis, minimiser les faits : on retrouve à chaque fois les mêmes mécaniques, catastrophiques pour les droits des victimes, et dangereuses pour toutes les femmes. Comment nos droits peuvent-ils être respectés si nous ne sommes pas entendues, crues ni soutenues ? Si les médias et personnages publiques s’évertuent à protéger les agresseurs en refusant de changer leur vocabulaire et leur traitement des informations ? Nous ne pouvons plus tolérer de tels biais sexistes.

Nos pensées vont aux proches d’Alexia Daval. Aux proches de toutes les victimes de féminicides. Aux survivantes.
Notre objectif est clair : plus jamais ça. 

Nous militerons sans relâche, jusqu’à ce que les politiques publiques et la prise de conscience générale permettent de faire diminuer le nombre de féminicides, agressions sexistes et sexuelles contre les femmes. Alors que le gouvernement a annoncé une loi de lutte contre les violences, nous devrons être exigeant.e.s pour s’assurer que toutes les femmes soient enfin protégées. 

Notre lutte féministe contre les violences masculines est indispensable. Vous souhaitez participer à ce mouvement ? Vous pouvez :  

  • Relayer la campagne Reconnaissons le féminicide et les contenus #StopAgresseurs pour participer à la sensibilisation du public
  • Vous rapprocher de l’équipe OLF la plus proche de chez vous pour participer aux prochaines actions contre les violences masculines.
  • Vous préparer à la grande mobilisation du 8 mars, pour les droits de toutes les femmes !