Osez Le Féminisme Attaque L’émission Miss France En Justice !

Osez le féminisme ! dépose un recours contre la société ENDEMOL PRODUCTION titulaire de la marque « MISS FRANCE » et de toutes les marques « MISS FRANCE » en régions. Cette société, exploite des femmes, qui répètent et interprètent chaque année un spectacle sexiste, discriminant et lucratif générant des millions d’euros de recettes : l’ensemble en parfaite violation du droit du travail.

Dans le cadre du programme « MISS FRANCE », les candidates participent en réalité à un spectacle et réalisent donc une prestation de travail. Les termes de « show » et de « meneuses de revue » sont ceux utilisés par la société ENDEMOL PRODUCTION elle-même pour décrire son programme.

La loi impose la régularisation d’un contrat de travail dès lors qu’une relation de travail existe, peu importe la volonté des parties. En 2013, l’arrêt de la Cour de Cassation parfaitement clair concernant « MISTER FRANCE », retenait l’existence d’une relation de travail entre les candidats et la société de production.

Aucun argument valable ne s’oppose à ce que le spectacle « MISS FRANCE » ne soit pas enfin soumis aux mêmes règles. 

Aujourd’hui, la société ENDEMOL utilise des femmes pour fabriquer un programme audiovisuel extrêmement lucratif tout en bafouant le droit du travail qui interdit toute forme de discrimination relatives aux mœurs, à l’âge, à la situation de famille, à la grossesse, aux caractéristiques génétiques, aux opinions politiques et à l’apparence physique. Au-delà d’exploiter des femmes à des fins économiques, ce concours, par les violations du droit dont il se rend coupable, a un impact négatif et rétrograde sur l’ensemble de la société.

Il est plus que temps qu’enfin : 

  • la société ENDEMOL PRODUCTION supprime de son règlement toutes les clauses sexistes, salarie les femmes, et ne pratique plus de discrimination ;
  • la télévision ne soit plus le reflet d’une société sexiste qui promeut la culture du viol et la “femme objet”.