Lutte contre le harcèlement sexiste dans les transports : pour des #WagonSansCouillon !

A l’occasion de l’ouverture du métro parisien toute la nuit ce samedi 14 septembre, Osez le féminisme ! rappelle que dans les transports en commun, comme dans la rue, les agresseurs et harceleurs sexistes et autres “relous” ou “frotteurs” y sévissent et sont massivement impunis.

Le harcèlement sexiste, c’est par exemple quand un homme regarde une femme avec insistance, la siffle, lui parle alors qu’elle ne manifeste pas d’intérêt à être en contact avec lui, a des propos à connotation sexuelle, fait des commentaires sur le physique, la suit dans les couloirs… L’agression sexuelle, c’est quand un homme utilise la promiscuité des transports pour frotter son sexe contre une femme, lui toucher les fesses, les seins… Tout ça, ça suffit !

D’après une étude du Haut Conseil à l’Égalité en 2015, 100% des femmes utilisatrices ont déjà été victimes de harcèlement sexiste ou d’agressions sexuelles dans les transports en commun. 3 femmes sur 4 adaptent leur comportement ou leur tenue par peur des agressions.

Osez le Féminisme ! lance une campagne contre les  violences sexistes dans les transports en commun. Nous refusons que le harcèlement masculin et les violences sexistes fassent partie intégrante de nos trajets. Nous revendiquons le droit de toutes les filles et les femmes à utiliser les transports en commun en sécurité, et nous voulons que l’ouverture nocturne des métros profitent à toutes les femmes ! 

Cette campagne collaborative #WagonSansCouillon se déroulera en 2 temps : 

Le Samedi 14 septembre 2019, 1er samedi d’expérimentation de l’ouverture des métros de nuit, nous lançons une grande enquête, pour mesurer la prévalence des violences sexistes dans l’espace public, et l’utilisation et l’efficacité des dispositifs d’urgence mis à la disposition des usagères; ce qui n’a jusque là encore jamais été réalisée.

Nous invitons aussi aucun chacun.e à témoigner avec le hashtag #WagonSansCouillon de leurs expériences, vécus, ou de ce qu’il faudrait faire pour que cesse l’impunité des agresseurs dans les transports !

Le Samedi 19 octobre 2019, 2ème samedi d’expérimentation de l’ouverture des métros de nuit, nous dévoilerons les résultats de l’enquête, ainsi que nos préconisations et revendications issues de l’analyse des résultats ! Nous dénoncerons cette impunité des agresseurs tant qu’elle existera !

Participez à l’enquête #WagonSansCouillon !

Vous voulez en savoir plus ? 

Les militantes d’Osez le Féminisme ! ont écrit 10 articles sur le feministoclic à propos de la mobilité des femmes dans leurs trajets quotidiens. Si tu veux en savoir plus sur le fameux syndrome des couilles de cristal, la BLAST qui chasserait les agresseurs ou encore les solutions qui fonctionnent (ou pas ?!) ici ou ailleurs : wagon non mixte, arrêt de bus à la demande… clique vite sur les articles ci-dessous !