LA REVUE DE PRESSE DE JUILLET-AOÛT D’OSEZ LE FÉMINISME !

Une fresque de 180 mètres réalisée par Osez le Féminisme ! 84 à Avignon !

À Avignon, l’antenne Osez le Féminisme ! 84 a réalisé une immense fresque de 180 mètres. Un mur en femmage aux 56 femmes tuées par leur compagnon ou ex entre janvier et juillet 2021. Comme Blandine, organisatrice de l’événement, l’a soulignée ici : Nous voulons rappeler leur mémoire et rappeler à quel point c’est inadmissible que ces meurtres de masse se produisent en France chaque année“.
Les féminicides sont un des symptômes d’une société animée par le patriarcat ! Ils ne sont pas des assassinats comme les autres, mais sont bien révélateurs de la haine misogyne de nombreux hommes.

Nous avions également publié un communiqué de presse sur cette immense fresque.

Les militant.es d’Osez le Féminisme ! 84 lors du collage de la fresque à Avignon.
Féminicide d’Hayange.

À Hayange, Stéphanie Di Vincenzo a été tuée en pleine rue par son ex-compagnon, contre qui elle avait pourtant porté plainte pour des faits de violences conjugales.
De janvier 2018 à janvier 2020, la police était intervenue de multiples reprises à leur domicile à cause des nombreux actes violents et sexistes de cet homme contre Stéphanie.
Encore une fois, alors que tout le monde connaissait sa dangerosité, Stéphanie n’a pas été protégée.

Nous avons dénoncé ici les dysfonctionnements de cette affaire.
Suite à ce drame, Osez le Féminisme 57 ! a co-signé avec pas moins de 75 autres messins une tribune : “Féminicides : on n’en peut plus, agissons !” Dans cette tribune, les messins demandent aux autorités de réagir et d’allouer les moyens nécessaires pour protéger les femmes des violences conjugales et des féminicides : “Chaque coup que reçoit une femme est un échec pour notre société.”
Les médias en ont parlé ici et

En France, une plainte pour suicide forcée a été déposée pour la première fois !

Le 1er janvier 2021, Odile s’est suicidée après avoir subi pendant des années les violences psychologiques de son mari.

Sa soeur a entrepris la démarche de porter plainte contre son conjoint pour suicide forcé.
La France est le premier pays européen à reconnaitre le suicide forcé pénalement. Yael Mellul notamment et de nombreuses autres féministes se sont battues afin que celui-ci soit reconnu par la loi française.
Nous avions réagi sur Twitter à cette première plainte historique portée par la soeur d’Odile. Nos propos ont été repris ici !

Une légère augmentation du budget pour l’égalité entre les femmes et les hommes

Le ministère de l’égalité est celui avec le plus petit budget en France. D’ici 2022, son budget va tout de même augmenté de 9 millions d’euros, comme le souligne dans Ouest France notre porte-parole Ursula Le Menn “c’est toujours ça de pris. […] Mais on part de tellement bas.”

En effet, le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes a chiffré à 1 milliard d’euros le budget nécessaire pour réellement être en mesure de lutter contre les discriminations. Avec cette augmentation de 9 millions d’euros, le budget global du ministère de l’égalité ne s’élèvera qu’à 50,6 millions d’euros. C’est donc encore loin d’être suffisant !

Les antennes d’Osez le Féminisme ! mettent en avant l’héritage culturel féminin

Les militantes d’Osez le Féminisme ! 37 ont voulu mettre en avant les femmes qui se sont illustrées dans la politique, dans l’art ou encore les sciences. En effet, les femmes restent trop souvent les grandes oubliées de l’Histoire. Avec les journées du patrimoine, on continue de mettre en avant l’héritage culturel masculin, avec les oeuvres artistiques ou encore l’immobilier urbain.
L’initiative des militantes d’Osez le Féminisme ! 57 permet de remettre sur le devant de la scène les femmes qui ont elles aussi construit la France et sa culture. C’est ce que nous appelons le matrimoine !
Leur initiative a été relayée ici !

Jeux Olympiques de Tokyo : les athlètes féminines en ont marre !
Post Instagram d’Osez le Féminisme pour dénoncer le sexisme dans le sport

Cette année, les Jeux Olympiques de Tokyo ont été marqués par les nombreuses réclamations des athlètes féminines ! Elles ont exprimé leur raz-le-bol concernant les tenues qu’elles sont encore obligées de porter, souvent très échancrées.
Beaucoup d’entres elles ont eu le courage de dénoncer l’hypersexualisation de leurs corps et nous étions à leurs côtés pour dénoncer ce sexisme omniprésent dans les institutions sportives !

Ce sont les joueuses de beach handball qui ont été les premières à refuser ces injonctions. En juillet 2020, lors des championnats d’Europe, elles se sont vues infliger une amende de 1500 euros pour avoir porté des shorts plutôt que les bas de bikini moulants et réglementaires.
A contrario, Olivia Breen, championne paralympique de saut en longueur a été accusée de porter un slip “trop court et inapproprié” !
Les sportives continuent d’être scrutées au regard des standards patriarcaux plutôt que d’être valorisées pour leurs performances.
Nos propos sur le sujet ont été repris ici !

Femmage à Marie Trintignant, tuée par son conjoint Bertrand Cantat
Post Instagram d’Osez le Féminisme en femmage à
Marie Trintignant.

Le 26 juillet 2003 à Vilnius, Bertrand Cantat bat sa conjointe Marie Trintignant car il ne supporte pas qu’elle ait reçu un texto de son ex-conjoint. Sa haine misogyne est sans limite. Marie plonge dans un coma dont elle ne se réveillera pas, elle meurt le 1er août 2003, battue à mort. Bertrand Cantat fera quatre ans de prison avant de reprendre sa carrière musicale à sa sortie.
Nous avons souhaité lui rendre femmage, à elles et à toutes les femmes victimes de violences conjugales.
On en a parlé ici !

La PMA pour toutes enfin adoptée !

Après 400 amendements déposés par la droite, 4 lectures à l’Assemblée nationale et le récent rejet du Sénat sans même avoir examiné tous les articles composants le texte de loi, c’est une réelle victoire pour toutes les femmes qui ont lutté pour obtenir ce droit !

Cela signifie que les femmes seules et les couples lesbiens pourront désormais avoir accès à la procréation médicalement assistée.
Jusqu’ici, la PMA était uniquement autorisée aux couples hétérosexuels infertiles, une discrimination évidente contre les femmes.
Les couples lesbiens ou les femmes seules devaient donc partir à l’étranger (Belgique, Espagne) pour pouvoir avoir recours à une PMA. Nous en avons parlé ici, et avons également publié un communiqué de presse !

Un manque de moyen criant dans la lutte des violences contre les femmes

Début août, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé certaines mesures pour lutter contre les violences masculines.

Suite à ces annonces, notre porte parole Fabienne El-Khoury déplorait une “impression de recyclage”. En effet, nous demandons “un budget précis et plus de moyens pour organiser un suivi transparent afin d’évaluer l’efficacité des mesures et le fonctionnement des nouveaux dispositifs”.

Fabienne El-Khoury expliquait ici : “La France dépense 3 fois moins pour protéger les femmes que l’Espagne. C’est environ 5 euros par habitant en France alors qu’en Espagne c’est 16 euros”

En réalité, comme l’a chiffré le HCE, il faudrait 1 milliard d’euros pour réellement pouvoir lutter contre toutes les formes de violences masculines contre les femmes.

Ursula Le Menn, porte-parole d’Osez le Féminisme, a dénoncé sur France Info les effets d’annonces du ministre de l’Intérieur qui donnent souvent suite à un féminicide. Le but étant en quelque sorte de “nous calmer”. Mais nous voulons de réel changement, “les annonces ça suffit, on veut des faits”.

Nos propos avaient également été repris ici, ici, et !

Les féministes lancent une pétition pour recenser les policiers et gendarmes auteurs de violences conjugales
Photo illustrant la pétition.
Le policier qui avait (mal)traité la plainte de Chahinez était lui-même accusé de violences conjugales.

Cette pétition était à l’initiative du collectif Abandon de Famille – Tolérance Zéro !
Nous avons, avec de nombreuses autres associations co-signé cette pétition qui souhaite que le ministère de l’Intérieur fasse « l’inventaire » des policiers et gendarmes auteurs de violences conjugales.

En effet, que ce soit dans le privé ou dans le travail, c’est la même personne qui agit, avec les mêmes valeurs et la même éthique. Un policier ou un gendarme violent et sexiste est un danger pour toutes les femmes dont il traite les dossiers.

C’est seulement en révoquant les policiers et les gendarmes auteurs de violences sexistes et sexuelles que nous parviendrons à éliminer le sexisme systémique de la justice.
La justice ne peut pas être respectueuse des victimes lorsqu’elle est rendue par des agresseurs.

Les médias en ont parlé ici, ici et !

La reprise du pouvoir des talibans en Afghanistan est dramatique pour les afghanes
Les femmes afghanes abandonnées aux Talibans

C’est un drame absolu pour les femmes en Afghanistan.
Depuis la reprise du pouvoir des talibans à Kaboul, nous essayons le plus possible de dénoncer les violences et les interdits que les talibans veulent imposer aux afghanes.

Nous leurs apportons tout notre soutien et encourageons vivement la France a leur apporter son aide.
Sororité avec les femmes afghanes face à l’extrémisme et la misogynie !

Nos propos ont été repris dans Charlie Hebdo ainsi que dans Le Parisien.
Nous avions également publié un communiqué de presse.

En août, C8 a diffusé le film ‘Unplanned” en prime time
Post Instagram d’Osez le Féminisme dénonçant la diffusion de ce film

C8 a diffusé en première partie de soirée ce film américain anti-IVG.
Ce film de propagande est produit par Pure Flix, une société de production ultra-conservatrice rattachée à l’Eglise évangélique américaine. Il a pour objectif de diaboliser l’avortement pour dissuader et manipuler les femmes qui pourraient être concernées et pointer du doigt celles qui y ont recours.

Pour cela, le film a recours à des séquences irréalistes et mensongères dans le but de créer une représentation faussée d’actes chirurgicaux pratiqués dans l’intérêt des femmes qui les demandent.

Pourtant, en France, l’entrave à l’IVG est un délit. Le fait de diffuser des indications sur les caractéristiques ou les conséquences médicales d’une IVG, de nature à induire intentionnellement en erreur dans un but dissuasif, est passible de 30 000 € d’amende et deux ans de prison.

Nous avons dénoncé ardemment la diffusion de ce film. Nos propos ont été repris ici et !

Femmage national à Gisèle Halimi aux Invalides

Toute sa vie, Gisèle Halimi a lutté contre les injustices. Décédée le 28 juillet dernier, son héritage féministe est immense. Elle s’est battue pour le droit des femmes et a notamment oeuvré pour la dépénalisation de l’avortement en 1975 et la criminalisation du viol en 1980. Elle a aussi lutté pour la dépénalisation de l’homosexualité obtenue en 1981 et s’est illustrée dans son combat pour la décolonisation, notamment en dénonçant les tortures perpétrées par les soldats français en Algérie.

Après une vie si engagée pour l’égalité, nous continuons de nous battre pour que Gisèle Halimi puisse reposer au Panthéon.
Alors, comme le souligne ici notre porte-parole Widad Hamri, “Nous sommes assez déçues. Gisèle Halimi mérite un hommage national, mais elle mérite aussi de reposer au Panthéon, et c’est ce que nous continuerons à demander”.