La revue de presse de janvier-février 2021 d’Osez le Féminisme !

Féminicide de Yasemin Cetindag à Strasbourg

C’était le 98ème féminicide de l’année 2020 : Yasemin a été tuée par son ex-compagnon devant ses 4 enfants, à 25 à peine. Un crime intolérable de plus, permis par une justice qui assure l’impunité aux meurtriers. 300 personnes se sont réunies le 2 janvier pour rendre femmage à la victime. Ursula Le Menn, porte-parole d’Osez le Féminisme 67 ! : “Ces crimes sont systémiques, répétitifs. L’Etat doit être mis face à ses responsabilités.”. On en a parlé ici et .

La Familia Grande : lancement de #MeTooInceste

Camille Kouchner a brisé une omerta de longue date en publiant son livre La Familia Grande, qui révèle les agressions incestueuses et viols qu’a subi son frère jumeau dans son adolescence par son beau-père, Olivier Duhamel. Politologue connu et respecté dans sa profession, ces révélations prouvent encore une fois l’importance de l’imprescribilité : bien qu’Olivier Duhamel a reconnu depuis être coupable de ces crimes, il est protégé par le délai de prescription (pour l’inceste, 30 ans après la majorité de la victime). Une imprescribilité d’autant plus nécessaire quand on sait qu’une grande partie des victimes d’inceste subissent une amnésie traumatique pouvant parfois durer des dizaines d’années. Suite à cette révélation, la parole des victimes a enfin été entendue et relayée via le #MeTooInceste : 80 000 témoignages en tout ! Nous avons écrit un communiqué de presse, et les médias en ont parlé ici, ici et . C’est dans ce contexte pourtant que Christophe Girard, grand ami de Gabriel Maztneff et accusé de viol sur mineur, est revenu à la Mairie de Paris. On en a parlé ici.

Sexisme ordinaire

Le sexisme ordinaire est loin d’être terminé, même en 2021 ! Osez le Féminisme ! s’est exprimé sur de nombreux cas en ce début d’année, telle que la nouvelle émission grossophobe “Opération Renaissance” sur M6, les pubs de la municipalité de La Ciotat, et surtout les affiches produites par les villes de Béziers et de Dannemarie, que nous avons attaquées en justice. Ces procès ont été perdus, car la justice est complice d’un sexisme d’Etat ! Retrouvez notre communiqué de presse à ce sujet ! À Rennes, Osez le Féminisme 35 ! a également lancé une enquête sur les violences masculines dans la ville.

Un pornocrate connu incarcéré !

4 pornocrates, travaillant pour “Jacquie et Michel” et “Dorcel”, les deux plus grosses sociétés de production pornographiques en France avaient été mis en examen en octobre, notamment pour viols, traite d’êtres humains et proxénétisme aggravé. L’un des plus connus d’entre eux, “Mat Hadix”, a finalement été placé en détention fin décembre, tout comme “Pascal OP”. Ces mises en examen étaient la conséquence du signalement effectué par Osez le Féminisme !, Les Effrontées et Le Mouvement du Nid suite à l’interview Konbini où des femmes signalaient viols et proxénétisme dans le milieu pornocriminel. On en a parlé ici et ici

Victoire du 3919 : le numéro est retiré du marché public !

Notre mobilisation a payé ! Pour bien commencer l’année, le numéro d’urgence pour les femmes victimes de violences, le 3919, géré par Solidarités Femmes depuis 30 ans, a finalement été retiré du marché public. L’association conserve donc cette ligne d’écoute ! Une grande victoire sur laquelle nous avons fait un communiqué de presse, et dont les médias ont parlé ici et ici

Baisse du nombre de féminicides

En 2020, on a observé une baisse significative du nombre de féminicides par rapport à l’année 2019 : 149 meurtres en raison du sexe l’an passé, 90 en 2020. S’il faut se réjouir sans réserve de ce chiffre, rien n’est acquis. Ces chiffres sont liés à la situation sanitaire exceptionnelle de 2020, mais également à la confusion souvent faite entre féminicide et homicide conjugal. On en parle ici, ici, ici et .

Rassemblements Justice pour Julie avant la cour de Cassation

La cour de Cassation a examiné le 10 février la requalification des faits en viols dans l’affaire de Julie, qui s’est faite violée par 20 pompiers entre ses 13 et 15 ans. Nous avons lancé une véritable campagne d’information sur cette affaire, en démontrant comment Julie a été victime du début à la fin d’une justice patriarcale, imprégnée de culture du viol. De la plainte qu’elle a déposé aux policiers, qui ont tenté de la convaincre de son consentement, ont inversé la culpabilité en dépassant complètement les limites de leurs fonctions, au rapport de l’expert psychiatre Paul Benssussan, anti-féministe notoire qui a osé parler “d’hystérie” pour Julie, tout dans ce procès est le reflet d’une justice qui permet une totale impunité aux agresseurs. Des rassemblements ont eu lieu dans la France entière, et les médias ont largement relayé, comme ici celui de Marseille, Avignon ou encore Clermont-Ferrand, et nous avons écrit un communiqué de presse.

Uniformes sexistes dans un fast-food

Osez le Féminisme 84 ! s’est mobilisé contre les T-shirts sexistes imposés par un restaurant de burger au Pontet. Une affaire qui a été relayée ici et par les médias !

Allocation aux Adultes Handicapé.es : il faut désolidariser !

Il est urgent de désolidariser ​le calcul et le versement de l’Allocation adulte handicapé (AAH)  des revenus du conjoint, notamment ​pour permettre l’autonomie des femmes en situation de handicap ​et les protéger contre les violences​ masculines : en effet,  34 % des femmes en situation de handicap sont victimes ou ont été victimes de violences de la part de leur conjoint. On en a parlé ici, ici et, et nous avons sorti un communiqué de presse.

Richard Berry déprogrammé

Accusé de viols par sa fille Coline, Richard Berry a été déprogrammé de l’émission France 3 dans laquelle il devait apparaitre. Notre porte-parole Ursula Le Menn s’est exprimé sur le sujet, et sur l’impunité des pédocriminels dans les affaires d’inceste, sur BFM TV.

Georges Tron : le maire de Draveil est enfin reconnu coupable de viols.

C’est une condamnation historique à bien des égards : une personnalité politique, publique, défendue par des machistes notoires (Dupond-Moretti était l’avocat de Georges Tron lors de son premier procès), a enfin été condamnée pour viols et agressions sexuelles à 3 ans de prison ferme. Si la peine est excessivement légère au regard des faits (le viol est un crime), cela reste une victoire pour les victimes qui porteront plainte à l’avenir ! Les médias ont en parlé ici et .

Délai de viduité

Abandonné seulement en 2005, le délai de viduité est un article du Code Civil qui expliquait que les femmes veuves ou divorcées devaient attendre un délai très précis, 300 jours exactement, avant de pouvoir se remarier. Soit un peu plus de 9 mois, le temps d’être sûr que la femme n’était pas enceinte de son précédent mari ! Un article honteux abandonné seulement en 2005, que notre porte-parole Céline Piques a analysé ici.